Augmentation de la durée de vie des structures métalliques par composites collés

Enjeux et objectifs

Le patrimoine des structures métalliques est vieillissant et soumis à deux pathologies principales: la corrosion et la fatigue.Il est nécessaire pour optimiser l'utilisation de nos ressources de proposer des méthodologies d'augmentation de la durée de vie de ces structures et d'adaptation.

Ceci implique le développement de nouvelles stratégies de réparation/renforcement qui peuvent impliquer le recours à des composites collés. Dans ce cade, il est nécessaire de proposer des solutions de dimensionnement de ce type de renfort, des solutions de caractérisation des procédés, des recommandations concernant leur mise en oeuvre, et enfin des recommandations en ce qui concerne leur durabilité et leur suivi.

Contacts: Sylvain Chataigner

 

 

Thèse de Cheikh Sarr (2018-2021) Contrôle non destructif des assemblages collés par acousto-US

Le travail de thèse de Cheikh Sarr s'intéresse au contrôle non destructif des assemblages collés. Il est co-financé par la région Pays de Loire et réalisé en collaboration avec l'INSA de Lyon (Nathalie Godin). 

Il se penche sur la technologie des acousto-US qui vise à solliciter l'assemblage avec un capteur US et à recevoir le signal après sa propagation à l'aide de la tehcnologie de l'émission acoustique. La propagation de l'onde est affectée par la présence de défauts. Le travail vise à étudier la répétabilité de la méthode, l'influence de différents types de défauts, afin de pouvoir envisager un meilleur contrôle pendant les phases de réception mais également de durée de vie en service des renforcements collés.

 

 

Thèse de Quentin Sourisseau (2019-2022) (copie 1) Evaluation de stratégies de dimensionnement de composites collés sur structures métalliques

Le travail de thèse de Quentin Sourisseau s'inscrit dans le projet JIP SBO (Strength Bond Offshore) piloté par Bureau Veritas et qui vise à étudier différentes stratégies de dimensionnement pour des renforts composites collés sur structures métalliques. Sur la base de travaux expérimentaux et de modélisation, il devrait permettre de pouvoir améliorer les méthodologies actuelles.