Skip to main content

Résolution du conseil économique, social et environnemental suite à la publication du rapport du GIEC

La France a vu elle-même ses émissions de gaz à effet de serre augmenter très significativement en 2017, en particulier dans le secteur des transports, à l’encontre des objectifs se voulant exemplaires et inscrits dans ses propres lois. (Extrait de l'exposé des motifs)

Le dernier rapport du groupe intergouvernemental d’experts sur le changement

climatique (GieC) a été rendu public le 8 octobre 2018.

il analyse l’impact très sévère d’un réchauffement climatique limité à 1,5° et appelle à des changements très importants dans tous les domaines de la société pour ne pas dépasser ce seuil.

malgré l’accord de Paris de 2015, c’est pourtant vers une augmentation au-dessus de

3°, voire davantage, que l’humanité se dirige actuellement. la France a vu elle-même ses

émissions de gaz à effet de serre augmenter très significativement en 2017, en particulier

dans le secteur des transports, à l’encontre des objectifs se voulant exemplaires et inscrits dans ses propres lois.

aucune réponse institutionnelle et politique ne sera crédible si elle s’accommode de

telles contradictions entre les objectifs et la réalité, face à de tels enjeux.

et aucune de ces réponses ne sera efficace, si elle ne prend pas en compte

simultanément les enjeux environnementaux, sociaux et économiques dans de nouveaux

modèles de société, et si tous les acteurs publics ou privés, institutionnels ou particuliers, ne s’y impliquent pas. (extrait de l'exposé des motifs)