Skip to main content

A la une

Une matinée de conférences, une session café-posters

Inscriptions ouvertes jusqu'au 15 novembre

...

Brèves

Un débat en lien avec le blan du cinquième plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR).

...

La demande globale en énergie a augmenté de 2,3 % en 2018 entrainant une hausse des émissions de CO2. Dans le scénario « Politiques annoncées » qui intègre les intentions et objectifs politiques confirmés, la demande énergétique croît de 1 % par an jusqu’en 2040. Globalement les gains en efficacité sont annulés par la croissance de la demande.

...
...

Emmanuelle Wargon annonce qu’une deuxième version du système national d’information géographique des mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité a été déployée.

...

4 émission sur les liens étroits entre l'homme et la nature sur le temps long

...

Extrait du rapport de juin 2019 : " L’empreinte carbone des Français a augmenté de 20% entre 1995 et 2015 (1995 et 2017 étant les dates de début et de fin des données). En 2015, l’empreinte carbone des français atteint 11 tCO2e par habitant "

...
...

extrait de la présentation de la chaire : " Cette Chaire vise à travailler simultanément sur la comptabilité des organisations (notamment des entreprises), la comptabilité écosystémique et la comptabilité nationale, permettant une articulation entre ces niveaux et approches différents, ainsi qu’un dialogue entre différentes disciplines (comptabilité, économie, gestion des écosystèmes, etc.) "

...

un site d'expérimentation de la transition, lieu de recherche et d'enseignement.

...

5 émissions de France culture sur la difficulté de convaincre de l'urgence de l'action en matière environnementale avec Jean Jouzel, vice-président du conseil scientifique du GIEC, Amy Dahan, historienne des sciences, Philippe Bixouix, essayiste, Cécile Renouard, professeure de philosophie, François Gemenne, chercheur en science politique.

...

Selon l'introduction à l'appel à projets :

L’AAP est constitué de 2 axes thématiques aux enjeux majeurs :

• la Protection de l'Environnement afin de préserver la biodiversité, la qualité de l’air, les ressources matières, l’énergie et l’eau ;

• la Bioéconomie visant à adopter des nouveaux modes de production, valorisation et consommation des ressources, dont la biomasse. La bioéconomie englobe l’ensemble des activités liées aux systèmes de production, à la mobilisation et à la transformation durables de la biomasse, qu’elle soit forestière, agricole, aquacole, agroalimentaire ou halieutique pour des valorisations dans les filières alimentaires, les produits biosourcés et l’énergie.

...
...

selon l'introduction de cet appel à projets :

Cet AAP vise à sélectionner des projets de démonstrateurs :

• développant de nouveaux produits, technologies, modèles d’affaires ou services (la Solution) ; dans les domaines industriels, agricoles ou territoriaux ;

• permettant de concrétiser le passage d’un modèle économique linéaire « fabriquer, consommer, jeter » à un modèle circulaire ;

• pouvant s’appuyer sur les nouvelles solutions numériques et notamment sur l’intelligence artificielle ou encore la métrologie.

...

Selon l'introduction de l'appel à projets :

Le Programme d’Investissement d’Avenir permet de financer et d’accélérer la mise sur le marché de solutions innovantes, de faciliter l’accès à des co-financements et de faire bénéficier les projets lauréats d’une forte visibilité.

L’Action « Démonstrateurs et Territoires d'Innovation de Grande Ambition » (DTIGA) a pour principaux objectifs de :

• générer de la croissance pour l’économie française et de développer des emplois durables dans le domaine de la transition écologique et énergétique en réduisant l’impact environnemental ;

• développer un mix énergétique décarboné et compétitif ;

• changer les modes de production et les pratiques de consommation tout en facilitant l’acceptabilité sociétale.

...
...

 Les feuilles de route stratégiques de l’ADEME présentent des visions partagées de déploiement technologique et les besoins de recherche et...

...
...

Les outils économiques à mettre en place pour réorienter la finance vers le financement de projets qui luttent contre le changement climatique.

...
...
...
...
...

Deux points saillants.

Compte tenu de l'inertie du système énergétique (notamment des investissements récents dans la production d'électricité à partir de charbon), le scénario compatible avec les accords de Paris demande des investissements systématiques dans des sources d'énergie renouvelable dès 2020 ce qui serait un effort sans précédent.

L'électrification, notamment des transport, a une influence négligeable sur les émissions de gaz à effet de serre si cette électrification n'est pas concomitante avec un investissement massif dans les énergies renouvelable.

Ceci corrobore la vision du projet fédérateur ITE.

...

Le pôle régional sur les EMR Weamec vient de sortir son appel à projets "recherche" et "petits matériels" pour 2019.

Plus d'informations sur le site de Weamec!

 

...
...

Des scénarios de plus en plus tendus pour les transports : il est indiqué dans le rapport qu'un des scénarios prévoit -15% de consommation d'énergie entre 2015 et 2050 pour le secteur des transports.

...

La France a vu elle-même ses émissions de gaz à effet de serre augmenter très significativement en 2017, en particulier dans le secteur des transports, à l’encontre des objectifs se voulant exemplaires et inscrits dans ses propres lois. (Extrait de l'exposé des motifs)

...
...

Les émissions mondiales nettes de dioxyde de carbone (CO2) d’origine anthropique devraient être réduites d’environ 45 % par rapport aux niveaux de 2010 d’ici à 2030. (Extrait du communiqué de Presse du Giec du 8 octobre 2018)

...

Le nombre de véhicules essence neufs vendus a dépassé celui des diesel.

...
...
...
...
...
...

Un débat sur la mobilité

...
...
...

" Dans le secteur des transports, la diminution de la consommation d'énergie finale dépasse 50% (par rappport à 1990). Les sources d'énergie sont beaucoup plus diversifiées qu'aujourd'hui.... La consommation de produit pétrolier est divisée par 4. " (extrait du scénario Loi de transition énergétique pour la croissance verte de l'Ancre du 8 février 2017)

...